Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

CONCERT & CONFÉRENCE | Occam Delta XV: Le Quatuor Bozzini rencontre Éliane Radigue

25/03/2019 de 14:15 à 16:15

Sous forme d’un événement en trois temps, ce concert & conférence débutera avec un exposé d’Emanuelle Majeau-Bettez portant sur la nouvelle pièce instrumentale de la compositrice Éliane Radigue, Occam Delta XV. Il sera suivi d’une performance de l’œuvre par le Quatuor Bozzini et il se terminera avec une table ronde avec les musiciens.

Première partie | Présentation d’Emanuelle Majeau-Bettez (30 minutes)

Cet exposé se concentre sur la collaboration actuelle entre le Quatuor Bozzini et Éliane Radigue, compositrice pionnière en musique électronique. Débutant vers la fin des années 1960, la carrière électronique de Radigue se caractérise par de longues œuvres en apparence immuables, dans lesquelles les micro-oscillations naturelles entre les fréquences remplacent la rythmique traditionnelle. Depuis 2001, Radigue ne collabore plus qu’avec des instrumentistes et utilise un « processus de composition intuitif » semblable à la « transmission orale de musiques traditionnelles anciennes » (Sonami, 2017). Prenant pour point de départ l’aspect oral des compositions de Radigue, je cherche ici à amener l’analyse au-delà des paramètres formels « non-écrits » de sa musique, afin d’explorer comment le son d’une pièce de Radigue génère de nouvelles manières de concevoir la performance et la composition. M’appuyant sur mes notes d’observation des premières rencontres entre les Bozzini et Radigue, j’observe certains moments de grande réaction émotionnelle causés par la sonorité très particulière que demande la musique de Radigue. Ces réactions affectives du côté de Radigue et du quatuor révèlent de riches points de tension entre différentes conceptions de la création collective, et réorientent complètement ce que cela signifie que de transmettre, interpréter et composer une œuvre musicale. Des spectrogrammes et enregistrements de tentatives sonores entreprises par les Bozzini seront utilisés dans l’étude de ces points de tension, et démontreront qu’afin de pouvoir jouer avec succès une pièce instrumentale de Radigue, les Bozzini doivent, entre autres, reproduire plusieurs éléments des pièces électroniques de la compositrice ; le quatuor à cordes doit se transformer en un bien étrange instrument…

Deuxième partie | Performance d’Occam Delta XV par le Quatuor Bozzini (environ 30 minutes)

Troisième partie | Table ronde avec le Quatuor Bozzini, menée par Emanuelle Majeau Bettez. Ceci donnera au public la rare opportunité de comprendre le processus compositionnel de Radigue à travers le témoignage de premier ordre des interprètes de sa musique. Les membres du public seront invités à poser des questions.

Entrée libre

BIOGRAPHIES

À la fin des années cinquante, Éliane Radigue étudie à Paris les pratiques de la musique concrète avec Pierre Schaeffer et Pierre Henry, dont elle sera aussi l’assistante, notamment pour « l’Apocalypse de Jean ». Durant les années soixante, elle commence à composer avec des moyens électroniques primitifs (larsens et bandes magnétiques bouclées asynchrones), mais ne trouvera que peu de reconnaissance en France. C’est à New York qu’elle trouvera compréhension et émulation, au début des années soixante-dix, en explorant les voies du minimalisme naissant aux côtés de James Tenney, Charlemagne Palestine, Philip Glass, Jon Gibson et Steve Reich. Elle a composé jusqu’à maintenant une vingtaine d’œuvres, qu’elle a présentées dans de nombreux lieux et festivals prestigieux des États-Unis et d’Europe. Depuis 2001, elle se consacre à la composition pour instrumentistes. Éliane Radigue peut être considérée sans emphase comme une des compositrices majeures, et des plus novatrices du vingtième siècle.

Depuis sa fondation à Montréal en 1999, le Quatuor Bozzini œuvre dans les domaines des musiques nouvelle, expérimentale et classique. Ensemble radicalement contemporain dans un milieu en extrême effervescence, il cultive le sens du risque et emprunte résolument les voies moins fréquentées, rejetant d’emblée les idées reçues. Le Quatuor Bozzini se démarque par un «jeu extraordinaire» (Alex Ross, The New Yorker) ; il offre à ses auditeurs des prestations brillantes et rigoureuses dans une atmosphère toujours inspirante. Construisant avec soin un répertoire diversifié qui ne cède jamais à la facilité ou aux modes, il a commandé au fil des ans près de deux cents œuvres et en a créé plus de trois cents.

Emanuelle Majeau-Bettez est étudiante au doctorat en musicologie et études féministes à l’Université McGill, où elle est supervisée par David Brackett. Ses recherches sur la compositrice de musique électronique Éliane Radigue sont soutenues par le Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH). Emanuelle a présenté le fruit de son travail au Congrès de L’Association francophone pour le savoir (Acfas), à la biennale du International Feminist Theory and Music Conference (FT&M), au Canadian University Music Society Conference (MusCan) et elle a publié dans la revue Circuit, musiques contemporaines. Depuis l’été 2018, est membre du comité de rédaction de la revue Circuit et dès l’automne 2019, elle fera partie de l’équipe de recherche du projet MICA [Musical Improvisation and Collective Action] à l’IRCAM, où elle sera supervisée par Clément Canonne. En dehors de ses études académiques, Emanuelle est professeure de piano et accompagnatrice à l’École de musique de Verdun, au Camp musical Père Lindsay et au Centre musical Cammac, et elle est complètement passionnée de surf.

Emmanuelle Majeau-Bettez

Éliane Radigue & Le Quatuor Bozzini

Détails

Date :
25/03/2019
Heure :
14:15 à 16:15
Catégorie d’Évènement:

Organisateurs

SQRM
Université Concordia

Lieu

Université Concordia local MB 8.255, John Molson Building, 8e étage
1600 Boulevard de Maisonneuve Ouest
Montréal, QC H3H 1J5 Canada
+ Google Map