Musiques du Québec

Cette page contient près de 75 articles publiés par la Société québécoise de recherche en musique (SQRM) entre 1983 et aujourd’hui.

Toutes les contributions retenues ici ont en commun de porter sur l’histoire des musiques du Québec, de la Nouvelle-France à chanson populaire, en passant par l’opéra, le folklore, la musique classique et la création contemporaine. Pour avoir accès à la bibliographie des livres et thèses sur les musiques du Québec, c’est ici http://sqrm.qc.ca/?page_id=1089

N’oubliez pas de jeter un oeil aux contenus inédits de la SQRM au bas de cette page.

 

Logo original de l’ARMuQ, ancêtre de la SQRM

Adrien Hébert, Léo-Pol Morin, La Revue populaire, janvier 1926

Adrien Hébert, Le Pianiste et compositeur Léo-Pol Morin, dans La Revue populaire, janv. 1926

Cahiers de l’ARMuQ

1983

Cornelius Krieghoff, Le Violoneux

1984

Le Compositeur et pianiste André Mathieu

1985

Fred Jourdain, Jean Leloup

1987

Frédéric Back, La cantatrice Emma Albani, au métro Place-des-Arts, à Montréal

1988

Félix Leclerc sur La Fresque des Québécois, à Québec

1989

Bas-relief de la Salle J.-A. Thompson, à Trois-Rivières

1990

Clémence DesRochers sur une fresque à Sherbrooke

1991

Le pianiste de jazz Oscar Peterson

1992

Monument du folkloriste Ernest Gagnon au Cimetière Belmont de Québec

1994

La Salle Françoys-Bernier du Domaine Forget dans Charlevoix

1995

Timbre hommage à l’Orchestre symphonique de Québec et à son chef fondateur Joseph Vézina

1996

Caricature du père Fernand Lindsay, fondateur du Festival de Lanaudière, à Joliette

Cahiers de la SQRM

1997

Georges Delfosse, Alexis Contant, compositeur et pianiste

1998

Zviane, Claude Vivier, compositeur de musique moderne

2000

Edmond-Joseph Massicotte, Une veillée d’autrefois

2001

Conrad Gauthier et Madame Bolduc, au Monument national de Montréal

2003

Adrien Hébert, Rue Sainte-Catherine, avec le magasin Archambault, à Montréal

2004

Joseph Quesnel, compositeur d’opéra

2007

Albert Chartier, Bande dessinée hommage à Robert Charlebois

2008

Raffi Anderian, Leonard Cohen

2011

Caricature d’Eugène Lapierre par Henri Letondal, La Patrie, 15 mars 1930

Contenus inédits

Pierre Vachon, « 400 ans d’opéra au Québec ».
Du Théâtre de Neptune de Marc Lescarbot en 1606 à la création de l’Opéra de Québec et de l’Opéra de Montréal en 1980, en passant par les réalisations de Joseph Quesnel, Calixa Lavallée, Emma Albani, Lionel Daunais, Raoul Jobin et de dizaines d’autres artistes.

Jean-Hervé Daude, Richard Desjardins

Hélène Paul, « La mise en place des institutions de la musique classique à Montréal (1900-1939) ».
Le domaine vocal de la Société canadienne d’opérette de même que des Variétés lyriques de Lionel Daunais. Le domaine instrumental du Quatuor Dubois et de l’Orchestre symphonique de Montréal, avec Wilfrid Pelletier. Le domaine pédagogique du Conservatoire national de musique d’Alphonse Lavallée-Smith et de la Schola Cantorum.

Frédéric Back, Calixa Lavallée et Guillaume Couture, compositeurs sur la fresque du métro Place-des-Arts, à Montréal

Gérald Côté, « Sources des syncrétismes musicaux à la québécoise ».
Essai sur l’influence combinée du folklore (France, Irlande, Écosse, Angleterre) et de la musique populaire américaine dans la chanson au Québec.

Diane Dufresne, The Show Must Go On

Richard Baillargeon, « Du rock and roll au yé-yé : la « Révolution tranquille » des palmarès ».
L’émergence des groupes de rock au Québec entre les premiers pas d’Elvis Presley, au milieu des années 1950, et le début d’un temps nouveau, vers 1970. L’auteur est webmestre du site Québec Info Musique, une mine de renseignements sur des centaines d’artistes de la chanson québécoise.

Mosaïque Dédé Fortin

Luc Bellemare, « Gilles Vigneault : mélodiste, danseur et acteur : du folklore au métissage moderne dans la chanson populaire ».
Relecture du style de Gilles Vigneault et Gaston Rochon, empruntant aux mélodies folkloriques, aux violoneux, au chant grégorien, à la valse, à la bossa nova, au jazz, au country-western, au rock progressif, au conte et au théâtre. Quelques notes sur la légende d’un code musical secret dans la chanson « Mon Pays ».

Gilles Vigneault et Monique Leyrac, Échos vedettes, sept. 1965

Gilles Vigneault et Monique Leyrac, Échos vedettes, sept. 1965

Pierre Chartrand, « Le Quiproquo de la gigue au Québec ».
Mise au point au sujet de l’origine étymologique et ethnographique de la gigue au Québec. Article reproduit avec la permission de l’auteur et directeur du site Mnémo, une référence en danse et musique traditionnelle québécoise.

Madame Bolduc et La Bonne chanson de l’abbé Gadbois, Musée de la civilisation, Québec

Jean-Jacques Nattiez, « Jeux de gorge inuit et chants de gorge sibériens ».
Synthèse des travaux ethnomusicologiques de l’auteur sur la musique vocale des Inuit du grand nord québécois. Article inédit en langue française, préparé spécialement à l’intention de la SQRM.

Degome, Les Cowboys fringants

Serge Lacasse, « Itinéraire transphonographique d’une chanson ».
Relecture partielle de l’histoire de la chanson au Québec à travers les versions sur disque de la chanson folklorique « Alouette », du début du XXe siècle à Loco Locass. Reproduit avec la permission de l’auteur et des éditions Fides.

Fred Pellerin

Fred Pellerin

Marie-Thérèse Lefebvre et Gabrielle Beaudry, « Auguste Descarries, un compositeur-pianiste néo-romantique au Québec ». Conférence et concert présentés à l’automne 2013, en partenariat avec l’Association pour la diffusion de la musique d’Auguste Descarries.

 

 

Les Sinners, Revue yé-yé 87, vol. 5, no 1

Les Sinners, Revue yé-yé 87, vol. 5, no 1

Beenox, Hommage à Québec « Capitale du métal »

Numérisation et mise en page de tous les articles : Luc Bellemare, 2008-2013