Les Cahiers de la SQRM

Appel de textes pour une nouvelle rubrique!

Les Cahiers de la Société québécoise de recherche en musique (SQRM) annoncent une nouvelle rubrique, à l’intention des étudiants inscrits aux études supérieures dans une université québécoise ou canadienne et dont le sujet de recherche est relié à la musique : « Votre mémoire de maîtrise en 3000 mots ». Permettez à la communauté de chercheurs et aux mélomanes avertis de prendre connaissance rapidement des principaux objectifs, enjeux, résultats ou conclusions de vos recherches dans un texte ciblé, idéalement validé par votre directrice ou directeur de recherche et qui pourrait être publié assez rapidement. Chaque numéro des Cahiers pourra inclure un ou deux textes dans cette rubrique, qui vise à donner une chance aux jeunes chercheurs d’acquérir l’expérience de la rédaction scientifique et d’ajouter une publication à leur dossier, ce qui pourra compter lors d’une demande de bourse, par exemple. Les Cahiers de la Société québécoise de recherche en musique sont accessibles en ligne sur la plateforme Érudit.

Informez-nous d’abord de votre intention puis faites-nous parvenir votre texte en respectant le protocole de rédaction de la revue. Nous accueillerons les premiers textes pour le vendredi 30 novembre 2018. Inscrivez cette date à votre agenda!

NB : les étudiants qui sont sur le point de terminer leurs études de doctorat ou qui ont achevé un chapitre autonome de leurs thèses peuvent aussi, bien sûr, en tirer un article plus substantiel (environ 7000 mots) et le faire parvenir au comité de rédaction des Cahiers de la SQRM. Il en va évidemment de même pour une thèse achevée, qui pourra donner lieu à une publication ciblée.

 

Communiquez avec Jean Boivin,

Rédacteur en chef des Cahiers de la Société québécoise de recherche en musique

jean.boivin@usherbrooke.ca

 

À propos de la revue 

La SQRM publie un périodique numérique consacré à la musique, Les Cahiers de la Société québécoise de recherche en musique, dont les objectifs sont de soutenir, développer et diffuser la recherche en musique.

Unique en son genre, la revue comprend des articles d’érudition portant sur l’un ou l’autre des sujets : acoustique, archivistique, chanson, composition, droit, électroacoustique, esthétique, ethnomusicologie, histoire, interdisciplinarité artistique, interprétation, multimédia, musicologie, organologie, pédagogie, spectacle et sociologie, du Moyen Âge à nos jours.

La section des recensions inclut des comptes rendus critiques d’ouvrages, en particulier publiés au Québec et au Canada, de même que de disques compacts et de films.

  • Rédacteur en chef : Jean Boivin
  • Secrétaires de rédaction :  Julie Mireault
  • Responsable des comptes rendus : Federico Lazzaro

Comment se procurer un numéro?

  • En devenant membre de la SQRM
  • Via les plateformes de ÉRUDIT ou de la SODEP
  • En nous contactant à l’adresse info@sqrm.qc.ca pour les numéros d’archives en version papier (volumes 1 à 12)

Calendrier des événements

« 12/12/2018 » loading...
L M M J V S D
26
27
28
29
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
1
2
3
4
5
6

Les Cahiers de la SQRM sont membres de la Société de développement des périodiques culturels québécois (SODEP)| www.sodep.qc.ca | info@sodep.qc.ca

Pour plus d’informations veuillez consulter le Protocole de rédaction

N.B. Les Cahiers sont publiés en format numérique à partir du volume 13, n°1-2.

Vous souhaitez vous procurer une ou plusieurs de nos archives? Contactez-nous à info@sqrm.qc.ca! 

Dernier numéro - Volume 17, no 1 (printemps 2016) « Apprentissage et enseignement de la musique au xxie siècle : L’apport des sciences et des technologies »

Ce numéro des Cahiers de la Société québécoise de recherche en musique, placé sous la direction des rédactrices invitées Isabelle Cossette (Université McGill) et Isabelle Héroux (Université du Québec à Montréal), fait écho au symposium international Apprentissage et enseignement de la musique au xxie siècle : L’apport des sciences et des technologies (LTM/AEM21), tenu à Montréal en novembre 2015 et organisé conjointement par l’École de musique Schulich de l’Université McGill et le Département de musique de l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Ce numéro présente six articles qui approfondissent la réflexion entamée lors de ce symposium international. Il reflète le caractère inclusif de l’évènement puisqu’il propose des articles en français et en anglais, signés par des auteurs européens et québécois.

Dans un contexte où domine toujours, dans l’apprentissage de la musique, une transmission hiérarchique du savoir-faire du maître vers l’élève, et alors que la technologie bouscule les pratiques et que la pratique musicale se révèle en constante évolution, plusieurs questions se posent. La science peut-elle nous aider à mieux comprendre et à faciliter l’apprentissage d’un instrument ? Peut-on créer des pédagogies basées sur des données probantes, sur des faits démontrés par la science ? Le recours à la technologie est-il toujours garant de succès, alors que se modifie la conception même de ce qu’est l’acte musical ? Qu’en est-il des tout nouveaux instruments qui modifient les interactions entre le son, la musique et la composition ? Voilà quelques-unes des problématiques abordées dans ce numéro thématique.

Vincent Bouchard-Valentine s’intéresse à l’apparition puis au développement d’interfaces numériques de plus en plus conviviales ayant favorisé l’émergence d’un outil, le fonophone pour iPad et iPhone, dont la conception a été pilotée par le compositeur québécois Yves Daoust. L’auteur nous en explique les principales caractéristiques et la portée potentielle dans le champ de la pédagogie musicale scolaire. Pascal Terrien constate lui aussi que la technologie numérique permet aux élèves de développer un nouveau rapport créatif aux sons, une autre manière d’entendre et de produire la musique. Il nous expose les résultats d’une recherche-action menée auprès d’un collectif de professeurs d’éducation musicale et de chant choral français. À l’université Concordia, un ensemble d’ordinateurs portables offre la possibilité à des personnes dont le niveau de formation musicale et l’expérience peuvent varier, d’être actives au sein d’un groupe de création sonore. Son initiateur, Eldad Tsabary, nous présente un portrait de l’expérience et des réactions des participants-improvisateurs. Jennifer MacRitchie a pour sa part conçu un nouveau dispositif d’enregistrement, rendu possible par l’évolution de la qualité des caméras en trois dimensions, qui permet d’observer  — et éventuellement corriger — les gestes du pianiste, contribuant ainsi à la prévention des blessures. Jérôme A. Schumacher s’est penché sur l’impact des sites web d’hébergement de vidéos, tel YouTube, sur les pratiques pédagogiques des enseignants et sur l’apprentissage des élèves. Il suggère que la technologie n’est pas toujours synonyme de progrès pédagogique. Roberta Antonini Philippe et Angelika Güsewell s’attaquent pour leur part à l’anxiété de performance, qu’elles étudient à partir d’une expérience de simulation d’un concours d’orchestre auquel se sont prêté des étudiants d’une haute école de musique de Suisse-Romande.

Ce numéro est complété par trois comptes rendus d’ouvrages, rédigés par Ariane Couture, Marie-Thérèse Lefebvre, Catherine Harrison-Boisvert et Bruno Deschênes. Deux des ouvrages recensés, Éva Gauthier, la voix de l’audace, de Normand Cazelais et le collectif La création musicale au Québec dirigé par Jonathan Goldman, ont été publiés au Québec. Le troisième ouvrage, Performing Gender, Place, and Emotion in Music. Global Perspectives, dirigé par Fiona Magowan et Louise Wrazen, provient des États-Unis.

Bonne lecture !

Hommage à Gilles Tremblay 
La SQRM et l’Ensemble contemporain de Montréal (ECM+) souhaitent vous offrir une entrevue de Véronique Lacroix, chef et directrice artistique de l’ECM+, réalisée en décembre 2003.

Elle y aborde le travail d’interprétation tout particulier de la musique de Gilles Tremblay, en particulier de son œuvre Solstices (ou Les Jours et les saisons tournent)

L’entrevue, menée et réécrite par Louise Bail, est parue dans le volume 7, no 1-2 des Cahiers de la SQRM. 

L’ECM+ se joint ainsi à la SQRM afin de rendre hommage au grand compositeur Gilles Tremblay qui s’est éteint en juillet dernier à l’âge de 85 ans. 

Consultez l’article

Publications supplémentaires: